Rennes et la Bretagne, Capitale Européenne de la Culture

25 février 2020 Communiqués, Culture

Avec la liste Révéler Rennes, Carole Gandon a décidé de s’engager au côté de l’Association “Sauvons l’Europe” qui invite les candidats aux élections municipales à inscrire la question européenne au cœur de la vie locale et à promouvoir “l’Union européenne des territoires”.

C’est dans ce cadre que la liste Révéler Rennes propose de préparer la candidature de Rennes, aux côtés d’autres villes et villages de Bretagne, au label de Capitale Européenne de la Culture.

En effet, Rennes a été une capitale rock, une ville phare dans le domaine des musiques nouvelles. Les mandats d’Edmond Hervé et de Daniel Delaveau ont fait émerger de grandes institutions culturelles comme le Théâtre National de Bretagne, les Champs Libres, l’Orchestre Symphonique de Bretagne, l’Opéra ou encore le FRAC Bretagne. 

Or, si aujourd’hui, notre vie culturelle est caractérisée par un foisonnement artistique important, force est de constater que Rennes n’est pas positionnée sur les cartes de France ni d’Europe comme une ville d’arts et de culture. Pour les Rennais eux-mêmes, comme pour les habitants de la métropole, l’offre existante manque de lisibilité et de diversité.

Notre ville doit renouer avec l’audace !

« Devenir capitale européenne de la culture serait l’occasion de révéler au monde notre richesse artistique, mais aussi patrimoniale, architecturale, gastronomique. La Bretagne a tant à offrir ! Rennes doit être sa première ambassadrice » indique Carole Gandon.

Cette démarche fédératrice nécessite l’engagement de nombreux acteurs. Elle serait une formidable opportunité pour mobiliser toutes les forces vives du secteur culturel autour d’un projet commun.

A l’image de Marseille, devenue Capitale de la Culture en 2013, en associant plusieurs villes de Provence, Rennes jouera son rôle de capitale régionale en proposant à d’autres villes comme Landerneau, Pont-Aven, Kerguéhennec, Quimper ou Carhaix d’être partenaires pour accueillir des manifestations.

Ce projet s’inscrit bien sûr dans le temps long puisque la France ne pourra accueillir une capitale Européenne de la Culture qu’en 2028. Mais les candidatures doivent être déposées 6 ans avant, soit en 2022, ce qui nécessite de lancer ce chantier dès 2020.

Si Rennes obtient ce label prestigieux, l’année 2028 sera une année d’effervescence culturelle avec des centaines d’événements organisés sur notre territoire (grandes expositions, concerts, spectacles, etc.). Rennes et la Bretagne recevront des financements européens dans le cadre du volet Culture du programme « Europe Créative » qui permettront de financer des actions de valorisation du patrimoine et de nouveaux équipements. D’importantes retombées économiques sont à prévoir, qui bénéficieront à l’ensemble de notre territoire.

La démarche de candidature en elle-même ouvre des perspectives pour fédérer, mettre en valeur et accompagner les acteurs de la vie artistique et culturelle rennaise. Osons relever ce défi ensemble : faisons de Rennes une ville de culture, faisons de Rennes une ville capitale !