Soutien aux équipes du CHU de Rennes

Résultat de recherche d'images pour "chu rennes"

Pompiers agressés lors d’une intervention, personnels soignant menacés, enseignants de moins en moins respectés, chaque semaine la presse locale se fait l’écho de la banalisation de ce que l’on continue d’appeler par euphémisme des incivilités, alors que ce sont des violences et des délits qui se généralisent.

Si toutes les violences sont condamnables et ne sont pas assez condamnées, il faut avoir une attention toute particulière pour celles qui s’exercent à l’encontre des agents des services publics qu’ils soient fonctionnaires d’Etat, territoriaux ou hospitaliers.

La ministre bretonne Marylise Lebranchu rappelait, avec force et pertinence, que « le service public est le patrimoine de ceux qui n’ont rien. »

Or le CHU de Rennes a dû déplorer 78 agressions en son enceinte depuis le début de l’année. 

« Il est certain que nous connaissons à Rennes une évolution inquiétante et problématique des questions de tranquillité publique. En dehors de toute forme de démagogie ou d’idéologie, il est urgent de s’attaquer sérieusement au problème : qu’il s’agisse d’actes graves de délinquance ou de toutes les nuisances qui pourrissent le quotidien de nos concitoyens. » précise Hind Saoud, conseillère régionale et membre de notre collectif. 

Il n’est plus temps de faire la politique de l’autruche. Le sentiment d’insécurité se développe à Rennes et concernant le CHU de Rennes ce n’est pas un sentiment, mais bien des faits.

Cela doit être l’une des priorités du prochain conseil municipal et, en ces matières, il ne revient pas de tout attendre de l’Etat. Des renforts de police ont été décidés par le gouvernement, mais il faut aussi que la commune prenne à bras le corps ces questions. Cela passera nécessairement par des renforts de police municipale, par une politique très volontariste de prévention et par des sanctions judiciaires exemplaires.

Ainsi, il serait souhaitable que la commune se porte partie civile à chaque fois que le service public est agressé à Rennes.

Nous porterons des propositions fortes, lors des prochaines élections municipales, sur la sécurité et la tranquilité publique.