Notre vision

En 2040, la métropole rennaise comptera près de 600 000 habitants selon les projections de l’INSEE. La responsabilité des élus est de préparer l’avenir des habitants d’aujourd’hui mais aussi de leurs enfants et petits-enfants. Il faut faire preuve d’audace.

C’est pourquoi nous proposerons en conseil métropolitain la mise en œuvre d’un plan transports intermodal, durable et équitable.

Ce plan ambitionne de projeter les investissements nécessaires sur un temps long, tout en apportant des solutions de court terme aux Rennaises et aux Rennais qui souffrent de l’engorgement croissant de la rocade et des axes de circulation. 

Ce plan transports s’articule autour de 3 piliers : 

  • des solutions d’intermodalité, pour assurer à nos habitants une offre de transports cohérente et fluide sur l’ensemble du réseau métropolitain.
  • des solutions durables, en soutenant le covoiturage, le télétravail et tout ce qui peut contribuer à diminuer le nombre de déplacements individuels.
  • une offre équitable, pour le droit à la mobilité devienne une réalité.

Nos propositions

Nous souhaitons faire sortir les lignes A et B de la rocade, comme cela aurait dû être pensé il y a dix ans, en commençant par desservir l’aéroport et le Parc des Expositions.
Nous proposerons la mise en place d’une ligne de bus propre, efficace et régulière, permettant de relier les communes de la première couronne selon un tracé circulaire, sur les routes existantes, pour éviter les déplacements contraints en direction de Rennes. C’est la ligne de bus « 360 ».
Nous créerons 5.000 nouvelles places de stationnement en périphérie de ville grâce à de nouveaux parkings relais et en renforçant ceux existants.
Nous lancerons la transformation de l’axe Est-Ouest en troisième ligne majeure de transport en commun. Cette ligne « C  » utilisera la technologie des BHNS (Bus à Haut Niveau de Service, en site propre, cadencés et prioritaire aux carrefours) de Beaulieu au Roazhon Park. Nous étudierons la prolongation de cette ligne vers Cesson à l’Est et le Rheu à l’Ouest ainsi que l’usage de bus à hydrogène.
Nous lancerons également l’étude, sur le même principe, des lignes D (Villejean-Beauregard-Saint Grégoire) et E (Betton – ZI Sud Est – Vern sur Seiche). »
 Nous encouragerons le covoiturage.
Nous diviserons par deux le prix des abonnements pour les jeunes de -25 ans et ouvrirons la tarification solidaire aux étudiants boursiers n’en bénéficiant pas (échelons 1 et 0 bis)