Notre vision

Combien de nouveaux quartiers sans commerces ? Et combien de commerces de proximité qui ferment, sans avoir reçu d’aide de la part des pouvoir publics pour maintenir leur activité ? 

Faisant abstraction des effets de manche et des grandes déclarations sur l’ouverture ou non des grandes surfaces le dimanche, on entend bien peu la majorité sortante formuler des propositions concrètes en matière de soutien au commerce. 

Le déni et l’autosatisfaction en matière de sécurité comme de propreté participent à la perte d’attractivité de nos commerces de centre-ville comme dans tous les quartiers. 

Dans le centre historique en particulier, les commerçants et restaurateurs souffrent. Leur chiffre d’affaire, leur qualité de vie au travail, parfois même leur santé, ont été profondément éprouvés par des années de manifestations parfois violentes (depuis Notre-Dame-des-Landes aux Gilets Jaunes, en passant par la mobilisation contre la loi El Khomri), sans parler des nombreux travaux qui désorganisent la circulation et génèrent des nuisances inévitables. Ils ne réclament pas l’impossible mais veulent être mieux écoutés, mieux informés et mieux  accompagnés. Est-il normal que la ville mettent plus d’une année avant d’installer un panneau “Commerces ouvert pendant les travaux” ? Est-il normal que la collecte des déchets soit suspendue pendant près d’un mois dans une rue commerçante et passante ? 

A l’heure où les centres commerciaux de périphérie mettent tout en oeuvre pour augmenter la qualité de service (wifi, prises électriques, espaces détentes, stationnement facile et gratuit, animations, etc.), nos commerces de ville peuvent difficilement rivaliser si les rues sont sales, mal éclairées, encombrées, peu accessibles.

Nos propositions

Commerçantes et commerçants Rennais, à nous de jouer. Mettre en place un plan de valorisation des commerçants dans les partenariats avec la ville de Rennes afin de renforcer leur attractivité et leurs images dans les différentes manifestations (Transat en ville, l’Open de Rennes, le festival travelling, I’m from Rennes).
Place à la sauvegarde des espaces commerçants. Réactiver dans les nouveaux quartiers d’habitat le droit de préemption commercial sur les cessions de fonds artisanaux et de commerce ou des baux commerciaux intervenant dans le périmètre de sauvegarde des commerces de proximité. Veiller à ne pas laisser les baux commerciaux dépérir, quitte à organiser la mise à disposition éphémère des rez-de-jardin pour des associations ou des artistes. Notre ville doit vivre et ne pas voir pousser des cités-dortoirs avec des quartiers sans commerce.
Conserver une offre de proximité dans les quartiers pour éviter un phénomène de dévitalisation commerciale des centres villes (et dans les quartiers populaires) face à l’implantation des organismes bancaires en ville et face à la concurrence des centres commerciaux en périphérie.
Sortir des postures dogmatiques sur la place de la voiture en ville : des familles, des commerçants, des artisans en ont besoin. Nous maintiendrons le parking Vilaine pendant ce mandat en l’embellissant.
Installer des bornes de wifi gratuit sur plusieurs places commerçantes
Moderniser le mobilier urbain (prises électriques).
Augmenter le nombre de toilettes publiques
Proposer la gratuité des transports publics, un samedi par mois, pour dynamiser les commerce de proximité.