Notre vision

Le cadre de vie des Rennaises et des Rennais s’est profondément altéré en une dizaine d’année. Les enjeux en matière de sécurité et de tranquillité publique, les situations et les menaces ont évolué. Plus complexes, impliquant des acteurs aux missions et aux statuts différents, ils nécessitent de faire évoluer l’approche et les méthodes des politiques de sécurité et de prévention de la délinquance afin de répondre au contexte d’une ville métropole en plein boom.

Les Rennaises et les Rennais aiment leur ville. Ils sont attachés à la qualité de leur cadre de vie, mais les récentes transformations urbaines et sociales de la ville sont venues modifier les attentes et ont engendré le «sentiment d’insécurité » de ses habitants.

L’aveuglement actuel de la municipalité, son décalage face à l’exaspération des Rennais vis-à-vis des incivilités et leur angoisse devant l’insécurité réelle ou ressentie n’est pas acceptable. Le déni de l’équipe sortante socialiste est d’autant plus coupable qu’il pénalise en premier les populations les plus fragiles : les habitants des quartiers populaires, mais aussi les jeunes et les personnes âgées, sont les premières victimes des incivilités et de l’insécurité.

Notre priorité sera d’assurer une ville sûre pour toutes et pour tous, partout et à toute heure.

Pour être efficace, une politique municipale de sécurité doit s’appuyer sur un continuum d’actions (prévention, médiation, sanction) et utiliser une palette d’outils techniques variés. De façon prioritaire, elle doit s’appuyer sur des personnels pleinement respectés et estimés dans leurs missions, dans le cadre d’un partenariat étroit avec la police nationale, afin d’être plus proches des Rennaises et des Rennais.

Les présentes propositions ont pour objectif d’assurer une politique de sécurité et de tranquillité publique efficace, globale et intégrée, débarrassée de tout dogmatisme, et à la hauteur des enjeux d’une ville métropole et des attentes des Rennaises et des Rennais.

Nos propositions

Désigner un adjoint totalement dédié à la sécurité, à la médiation et à la prévention de la délinquance
Tripler a minima le nombre de caméras de vidéo-protection sur la durée du mandat, sur l’espace
public, en lien avec les habitants, les commerçants et les forces de l’ordre
Recruter, former et déployer 30 policiers municipaux supplémentaires dès le début du mandat + 15 agents recrutés spécifiquement pour lutter contre les incivilités et la dégradation de l’environnement urbain, dans le cadre de la Brigade Verte (voir aussi chapitre Propreté)

Créer des zones douces (vitesse ralentie, aménagements de voirie) devant toutes les crèches, les écoles et les maisons de retraite
Développer l’embauche de gardiens d’immeubles avec Archipel Habitat
Adapter l’offre de transport pour permettre les arrêts à la demande dans le réseau Star la nuit
Œuvrer avec la police nationale à la création de nouveaux centres d’éducation citoyenne et de loisirs dans les quartiers prioritaires.
Favoriser le lien inter-quartiers à travers les activités associatives en pensant la mobilité à l’échelle de la ville.
Améliorer la médiation sociale, une approche au cœur des politiques de sécurité et de prévention
Plan local de prévention et de lutte contre les violences sexistes qui reposera sur trois piliers (Prévenir / Agir et accompagner les victimes, leur famille et leurs aidants / Prêter une attention spécifique aux publics les plus fragiles ) :

  • Faire de Rennes une ville abolitionniste en luttant contre la prostitution et particulièrement celle des mineurs.
  • Identifier les espaces dans Rennes où le sentiment d’insécurité ou de promiscuité est accru pour lutter contre le harcèlement de rue
  • Porter une attention particulière à l’accompagnement et au suivi des enfants victimes dans les situations de violences conjugales
Systématiser le dépôt de plainte pour les dégradations et incivilités qui dégradent notre cadre de vie, et encourager le recours à des travaux d’intérêt général