Notre vision

Un Français sur 4 participe aux Journées du Patrimoine: signe que le patrimoine est un vecteur de lien social qui rassemble et fédère. Les Rennais nous l’ont dit : ils sont très attachés au patrimoine de leur ville et il déplorent les belles maisons en pierre détruites et remplacées par des immeubles sans âme, l’abandon de certains espaces patrimoniaux, des lieux symboliques pas suffisamment pris en compte, des tags qu’on laisse proliférer sur les façades… 

Nous voulons mettre un terme à une politique erratique de préservation du patrimoine rennais, patrimoine qui participe tout autant à l’image de notre ville qu’au lien d’appartenance.

En se projetant sur l’avenir et sur l’emploi, le patrimoine est porteur de la transmission des savoir-faire et des métiers. Révéler Rennes souhaite intégrer cette dimension de connaissance et de partage, au profit d’une cohésion sociale renforcée et d’une fierté culturelle réaffirmée.

Nos propositions

Organiser « Les Assises du Patrimoine Rennais ». A l’image de Montréal dans les années 2000, il s’agira de proposer à la société civile, aux acteurs de la ville et aux collectivités partenaires les « Assises du Patrimoine Rennais » avec pour objectif la mise en place d’une politique patrimoniale (en étudiant un possible élargissement du secteur sauvegardé et l’ouverture de grandes emprises patrimoniales à la ville).
Accélérer le processus de mutation des grandes emprises patrimoniales vacantes (Caserne Guillaudot , Hôpital Bois Perrin, Hôtel d’Artillerie et bientôt sans doute l’ancien Rectorat). Ces grands ensembles remarquables doivent accueillir de la vie (logements, commerces, équipements de proximité), ils appartiennent aux Rennais et nous ouvrirons une réflexion partagée sur les usages et les besoins des habitants et des commerçants
Valoriser nos espaces patrimoniaux Rennais abandonnés en les redynamisant, tels que la Prison Jacques Cartier ou les anciens cinémas Colombier et Gaumont, par la mise en place d’une concertation public-privée pour les réhabiliter.
Valoriser nos lieux symboliques comme les Portes Mordelaises 
Renégocier le projet de rénovation du Palais du commerce : cet édifice de par son histoire et par la place centrale qu’il occupe dans notre coeur de ville compte aux yeux des Rennais. Même si le futur projet (prévoyant l’installation d’un Decathlon et d’un magasin Lego) est porté par un acteur privé, il ne peut se faire sans la collaboration de la ville. Les Rennais ont la sensation qu’il a été mené sans concertation dans le mépris de l’avis des citoyens. Nous souhaitons rouvrir la réflexion sur ce projet, en y intégrant toutes les parties prenantes.
Porter un plan de rénovation des façades à pans de bois : mettre en place un programme de rénovation des façades à pans de bois du centre historique afin de maintenir une préservation du patrimoine Rennais vieillissant (quartier hyper-centre : rue St Michel, place St Anne, place des Lices…)
Le musée des Beaux-Arts de demain : valoriser le musée par une nouvelle accessibilité et par une rénovation architecturale (voir aussi chapitre Culture)
Lancer une réflexion sur le poste d’aiguillage de la gare de Rennes , pour lequel du fait de son exceptionnelle rareté, les Amis du Patrimoine Rennais ont demandé une inscription au titre des Monuments Historiques.
Renouveler la convention  métropole «  d’art et histoire », en attente depuis 2015.

Réaffecter l’ancien site de l’office de tourisme à une activité culturelle, patrimoniale et touristique attractive 
Halte aux tags sur nos espaces patrimoniaux : par la mise en place de vidéo protections en lien avec la brigade verte qui sera composée de 15 agents municipaux, aussi chargés de lutter contre les incivilités et les dégradations commises sur l’environnement (voir chapitre Sécurité)
Préparer la candidature de Rennes et de la Bretagne pour être « capitale européenne de la culture » (voir chapitre Culture)