Notre vision

Le sport à Rennes doit redevenir un moteur de rayonnement territorial, d’émancipation, de cohésion sociale mais aussi d’apprentissage de la citoyenneté.  C’est pourquoi la politique sportive que nous mènerons s’attachera à :

  • favoriser et accompagner le fonctionnement des associations d’éducation populaire sportive, 
  • développer une véritable politique sportive pour tous, 
  • accompagner les sportifs de hauts niveaux vers une reconnaissance internationale
  • soutenir la dimension sport-santé et l’inclusion par le sport

En matière de handisport, de nombreux acteurs déplorent l’absence d’inclusion des sportifs en situation de handicap  dans le secteur sportif valide. De façon plus globale, les différentes formes de handicaps doivent être mieux appréhendées et conduire à adapter les politiques publiques en conséquence.

Concernant les financements, les modalités de subvention aux associations sportives font l’objet de vives critiques de la part des acteurs de terrain : le système de critérisation de place date des années 80 et ne tient pas compte des dynamiques de projet. Il est essentiel d’intégrer une dimension qualitative sans se borner à une logique arithmétique.

Par ailleurs, la politique sportive actuelle manque d’audace en matière d’égalité Homme/Femme : elle est restée au niveau théorique sans favoriser effectivement la mixité.

Nos propositions

Mon premier club : pour faciliter et inciter les jeunes Rennaises et Rennais à pratiquer une activité sportive de façon précoce, la ville subventionnera la 1ère licence sportive de tout jeune Rennais âgé de 6 ans.
Simplifier les démarches administratives dans l’attribution et le suivi des subventions. Nous réviserons ainsi les critères de répartition des subventions dans un souci d’une plus grande équité et faciliterons les processus de demande.
Favoriser l’émergence d’une grande politique handisport en étroit partenariat avec Rennes Handisport en favorisant l’inclusion des pratiquants sportifs porteurs de handicaps dans les associations de sportifs valides.
Étudier la faisabilité de créer des piscines itinérantes. Véritables classes de cours mobiles dédiées à l’apprentissage de la natation, elles interviendraient au plus proche des écoles et pourraient être déployées en plein air en été et dans les gymnases en hiver pour pallier le manque de bassins disponibles.
Mettre en place un pack sportif Haut Niveau qui facilitera la vie des sportifs au quotidien : tarification sociale des transports, accompagnement dans les démarches administratives, mise en relation avec les entreprises.